BELVOX : des propositions concrètes

Dans le cadre du projet d’action constructive, Belvox a développé un premier programme de propositions autour des différents niveaux de pouvoir en se focalisant sur un objectif principal, remettre l’intérêt général au centre des préoccupations.

Selon les réflexion menées, cela passe par un meilleur encadrement des élus mais aussi par des changements institutionnels voir pour certains points des modifications de la constitution.

Ces propositions sont sur le point d’être validées par des experts, professeurs en sciences politiques et constitutionnalistes afin d’ouvrir le débat sur une base saine et un projet réaliste.

Quoi qu’il en soit, il en ressort qu’a l’heure actuelle il est impératif d’aborder ce sujet avec de nouvelles solutions, un esprit neuf et moderne afin de disposer d’un outil institutionnel efficace qui puisse répondre aux défis du futur.

Voici les propositions :

Concernant le comportement des élus
  • Limiter l’immunité parlementaire à la protection des opinions et avis exprimés dans ou en dehors du mandat mais supprimer l’inviolabilité en cas d’infraction.
  • Interdire aux élus d’exercer des activités de conseiller ou d’administrateur parallèlement à leur(s) mandat(s).
  • Interdire toute embauche par un élu d’un membre de sa famille.
  • Interdire le cumul de plus de deux mandats identiques successifs.
  • Interdire pour tous les détenteurs d’un casier judiciaire de se présenter à une élection.
  • Mettre en place de dispositifs d’évaluation du travail parlementaire (jurys citoyens, compte-rendus de mandat via les réseaux sociaux,…).
  • Contrôler l’utilisation des indemnités parlementaires.
  • Prévoir des sanctions particulières en cas de fraude fiscale commise par un élu.
  • Supprimer le régime spécial des retraites des parlementaires.
A propos du système électoral
  • Supprimer la case de tête.
  • Présenter des listes par ordre alphabétique.
  • Organiser une liste de candidats citoyens “indépendants” avec validation par signatures.
  • Clarifier les mécanismes de coalitions.
Au sein des Assemblées
  • Réviser le système des rémunérations parlementaires (par exemple prévoir une rémunération fixe et des jetons de présence).
  • Uniformiser et plafonner les rémunérations.
  • Instaurer le vote secret.
  • Interdire le vote multiple.
Au niveau institutionnel
  • Supprimer les mandats politiques provinciaux.
  • Redéfinir le rôle des pouvoirs publics dans les intercommunales, les asbl et les sociétés commerciales.
  • Rationaliser les structures institutionnelles. (par exemple envisager la fusion de la Région Wallonne et de la Communauté française)
Au niveau communal
  • Imposer la représentativité en fonction du nombre de voix de préférence tous partis confondus.
  • Encourager les communes à développer les budgets participatifs, c’est-à-dire à consulter directement les citoyens sur l’utilisation de l’argent public.
Education
  • Organiser de cours d’éducation politique en 5eme et 6eme secondaires.

 

Belvox souhaite ardemment que ces propositions soient entendues et qu’elles puissent être débattues afin de répondre au souhait grandissant du citoyen d’une représentativité plus juste et d’un système politique plus efficace.

 

par Stéphane Michiels, fondateur de Belvox.

 

 

Participez au débat